70 pages - 8€

 

La boxe est considérée par beaucoup comme étant un vulgaire sport, violent et abêtissant.
Andrew Bernard répond avec fracas à ces accusations qu’il juge fallacieuses. Il en profite pour développer un constat unique sur les pratiquants du noble art. Par ailleurs, l’auteur refuse de parler de sport prétendant même ceci « un bon footballeur restera, dans le meilleur des cas, un grand sportif, tandis qu’un bon boxeur restera, dans les pires des cas, un artiste ».
Toutefois, comme le titre l’indique, il va bien plus loin dans son résonnement en démontrant les aspects métaphysiques et antimodernes de la boxe.

Et si les boxeurs étaient les dignes descendants des guerriers d’antan ? Et si la boxe se trouvait être une véritable discipline transcendante ? Et s’il y avait un symbolisme entre le ring et Midgard ? Et si le KO n’était rien d’autre qu’un voyage métaphysique ? Et si le coach était l’équivalent du druide ?

Andrew Bernard répond à toutes ces questions et à bien d’autres.

Enfin, il serait fautif de penser qu’il ne s’agit uniquement d’un livre dédié aux amoureux de la boxe alors qu’il s’y cache une véritable philosophie de vie vouée à chacun.

La métaphysique de la boxe

UGS : 9782956487203
8,00 €Prix
    • b-facebook
    • Instagram - Black Circle
    • Twitter Round